Comment se comporter en interview ? (1)

lundi, septembre 14, 2009 Posté par Eric Tenin


Si vous êtes leader syndicaliste, homme politique ou patron d’une boîte du Cac 40, vous n’allez sûrement pas apprendre grand-chose dans ce post ; vous avez été interviewé des dizaines de fois et de toute façon vous n’écoutez pas les questions, vous placez juste votre  « message  «, peu importe ce que l'on vous demande... En revanche, si vous êtes un jeune entrepreneur et que vous voulez que l'on parle de vos produits dans les médias ou encore que vous cherchez un nouveau job et qu'un peu de visibilité dans la presse pourrait donner envie aux chasseurs de têtes de vous contacter, alors je vous encourage à suivre les quelques conseils ci-dessous. Attention, il s'agit bien de conseils et pas d'une « to do list... ». Essayez de les suivre dans la mesure du possible, mais restez naturel avant tout.


Avant l'interview

Préparez 2 ou 3 thèmes clés
A moins que le journaliste ait une idée très précise du terrain sur lequel il veut vous amener, concentrez vous sur les messages que vous voulez faire passer (les 3 points forts de votre nouvelle gamme de produits, l'important pourcentage de votre chiffre d'affaires que vous consacrez à la R&D,  ou encore les 3 meilleures réalisations de votre carrière...). Cela vous permettra, lors de l'interview, de placer ce que vous avez à dire le plus rapidement possible, sans attendre que l'on vous pose la question.

Développez des transitions
Toujours dans la même optique, préparez-vous à « glisser en douceur » vers un sujet qui vous intéresse plus que la question que le journaliste vient de vous poser. Si vous n'êtes pas encore parvenu à dire tout ce que vous avez à dire, vous pourrez ainsi recentrer l'interview sur les sujets qui sont importants pour vous.

Anticipez les questions
Avec un peu d'habitude vous repérerez rapidement les marrotes des journalistes (Comment allez vous vous financer ? / Il y a beaucoup de concurrents dans ce domaine... / Le site web que vous avez déjà lancé dans ce groupe où vous êtiez directeur du marketing en 2000 a été un vrai gouffre non ? ). Apprenez à anticiper les questions pour ne pas être pris à l'improviste (je vous conseille même de préparer un certain nombre de questions/réponses à l'avance). Je me souviens avoir vu un briefing presse, produit par la direction de la com d'une grande chaîne de restauration américaine qui s'implantait en France il y a quelques années. Toutes les questions avaiet été prévues et les bons arguments à leurs opposer aussi... Evidemment si vous les débitez avec autant de subtilité que les télévendeurs lisent leur guide d'entretien lorsqu'ils vous appellent, il y a peu de chance que vous soyiez très convaincant. Mais si vous avez quelques talents d'acteur, c'est le moment de les utiliser.

Répétez « à blanc »
Vous n'en aurez plus besoin lorsque vous serez devenu « l'homme oiu la femme que  les médias recherchent », mais au départ souvenez-vous que ce qui est dit est dit et que cela peut engager positivement ou négativement la vie de votre société ou votre réputation. Entrainez-vous avec une personne qui joue le rôle de journaliste et qui précisément vous pose les questions que vous avez anticipées.


Au démarrage de l'interview


Evaluez très vite le degré de connaissance qu'a le journaliste de votre organisation.
C'est un point très important. Soyez humble/patient/tolérant, même si votre société ou votre association est connue, il faut commencer par la présenter, comme si vous vous adressiez à un novice. Dites « je ne sais exactement ce que vous connaissez de notre société », et enchaînez sans attendre la réponse par : « je me propose de vous la resituer en quelques mots. » La plupart du temps le journaliste vous saura gré de cette mise à jour. S'il est très au fait de la question, il vous coupera tout de suite en disant qu'il connaît très bien votre activité et que ce qui l'intéresse, c'est avant tout tel ou tel point. Dans tous les cas évitez à tous prix de commencer par « J'imagine que vous connaissez notre société, alors je me propose de vous présenter tout de suite notre... » Souvent votre interlocuteur n'osera pas dire qu'il n'a qu'une idée très lointaine de votre activité et il lui faudra 10 bonnes minutes pour faire le lien entre ce que vous lui racontez et ses souvenirs sur votre boîte. Ce sont 10 minutes de perdues pour chaque camp...

Demandez de combien de temps vous disposez
Pour une interview où l'on présente son activité, le temps « réglementaire » est généralement de 60 minutes. Mais si vous lui demandez, le journaliste vous en donnera sûrement moins afin de pouvoir se dégager plus rapidement au cas où il s'aperçoit qu'il ne pourra jamais exploiter ce que vous lui racontez. Dans tous les cas, essayez de ne pas dépasser l'heure.

Annoncez tout de suite que l'essentiel est dans le dossier de presse
Le problème, lorsque l'on interviewe quelqu'un, c'est qu’il est difficile de se concentrer sur le discours, tout en prenant des notes (surtout si cela se passe pendant un déjeuner…). Du coup le risque d’erreur augmente, et surtout, il peut arriver que des arguments très valorisants pour vous passent à la trappe car le journaliste ne sera pas sûr de ce qu’il a noté.  Je vous conseille donc d’annoncer tout de suite que la plupart de ce que vous allez raconter se trouve dans le dossier – n’hésitez pas à le donner avant l’interview d’ailleurs, pour qu'il puisse s'en servir de bloc-note. Ainsi, vous aurez l’attention complète du journaliste pour vous, vous ne courrez pas le risque de voir des erreurs dans les noms, les chiffres, les concepts…


La suite, et notamment la partie "pendant l'interview", se trouve ici.
  • Digg
  • del.icio.us
  • StumbleUpon
  • Yahoo! Buzz
  • Technorati
  • Facebook
  • TwitThis
  • MySpace
  • LinkedIn
  • Live
  • Google
  • Reddit
  • Sphinn
  • Propeller
  • Slashdot
  • Netvibes

8 comments:

  1. Damdam a dit…

    Fred, Hervé et Christophe sur la photo, comme à la bonne époque...

  2. PH (de Juriste en Herbe) a dit…

    Bonjour

    J'ai une petite question dans le domaine du journalisme qui me turlupine depuis un moment et pour laquelle je n'arrive pas à me faire une idée:

    En interview il arrive souvent que les différents interviewés se coupent mutuellement la parole, surtout sur les plateaux TV politiques.

    Est-ce parce que ce sont des "sauvages" ou est-ce une technique de communication? Il y a t-il un avantage en terme de communication à couper le clapet de son interlocuteur?

    J'ai tendance à croire que c'est une erreur, car même si j'apprécie la personne interviewé, elle baisse illico dans mon estime quand elle adopte cette attitude et j'ai tendance à changer de chaine.

    Mais peut être que je me trompe?

    Merci pour votre réponse et bonne journée

  3. Eric Tenin a dit…

    Le temps est compté à la télévision ou à la radio. Du coup "en occupant le terrain", c'est à dire en empêchant le journaliste de poser des questions, on risque moins d'être exposé à une question piège et l'on ce concentre sur ce que l'on a à dire. Donc, oui, on peut franchement dire que c'est une technique de communication...

  4. Morgane Falaize a dit…

    Je suis d'accord avec Eric, d'autant qu'on remarque systématiquement que la personne qui ne s'impose pas dans le débat n'aura finalement qu'un très court temps de parole.

  5. debcyr a dit…

    Merci pour ce billet instructif
    Sur le même thème (les trucs pour faire parler de vous dans les médias), vous pouvez utiliser www.mes-sources.com. C'est un service de mise en relation entre des journalistes et des sources d'information pour les besoins d'interviews.
    Ensuite, mettez en pratique les conseils d'Eric avant l'interview !

  6. Anonyme a dit…
    Ce commentaire a été supprimé par un administrateur du blog.
  7. Anonyme a dit…
    Ce commentaire a été supprimé par un administrateur du blog.
  8. Anonyme a dit…

    bonsoir , je voudrais savoir comment faire pour contacter un journaliste indépendant ou même un étudiant en journalisme, j aurais un super scoop a lui proposer , et quand je dis scoop c est du scoop digne de Zone interdite.
    voila mon mail , si vous voulez me contacter ou m envoyer une info cars je n'arrive pas a trouver d'adresse ou de numéro, ce scoop pourra lancer la carrière d'un jeune journaliste sans aucun doute , ce scoop concerne un découverte stupéfiante, merci et bonne soirée a vous
    tk_huisclos@hotmail.fr

Enregistrer un commentaire

over-blog.com