Devenez une source que l'on appelle

lundi, août 10, 2009 Posté par Eric Tenin


Quand je parle de source, je ne veux pas nécessairement dire un expert ou un porte-parole, mais une "mine", un entremetteur, un "fixeur" comme on dit chez les grands reporters... bref celui qui sait où trouver un mouton à 5 pattes lorsqu'un journaliste l'appelle en catastrophe avec une supplique du genre : "Dis, t'aurais pas un contact à Los Angeles qui peut me parler de Michael Jackson dans 10 minutes pour le journal de 18 heures" ou bien "Je fais un papier sur l'amour au bureau, tu ne connais pas quelqu'un qui a vécu une histoire torride dans sa boîte ?" Si vous fournissez un contact, une piste, une idée, voire simplement un peu d'empathie pour le pauvre journaliste dans la panade, il y a de grandes chances qu'il vous renvoie l'ascenseur. Pas nécessairement dans l'immédiat mais un jour ou l'autre. Un peu comme les chasseurs de têtes, qui ont tendance à se souvenir plus facilement de ceux qui les ont aidés lorsqu'ils cherchaient un candidat rare pour un poste.
  • Digg
  • del.icio.us
  • StumbleUpon
  • Yahoo! Buzz
  • Technorati
  • Facebook
  • TwitThis
  • MySpace
  • LinkedIn
  • Live
  • Google
  • Reddit
  • Sphinn
  • Propeller
  • Slashdot
  • Netvibes

1 comments:

  1. GildasPF a dit…

    J'ai vécu cette expérience. Il y a 8-9 ans, j'ai envoyé un mail à tous mes contacts en leur disant simplement : "j'ai aucune actu client mais si de votre côté vous avez besoin d'une info, n'hésitez pas à me solliciter et j'essaierai de vous aider".
    En l'envoyant, je me suis dis : tu vas te faire déchirer (par les journalistes et aussi par le boss).
    Mais j'avais besoin de le faire. Les retours ont été fantastiques et enthousiastes. Peut-être surtout parce que cela partait d'un réel sentiment.

Enregistrer un commentaire

over-blog.com